Des bouées rouges ou en PVC

Mouillage dans une belle crique à Sarakiniko sur la côte Est d’Ithaque. La petite crique était déjà bien remplie de petits bateaux de pêcheur et de bateaux de plaisance. Par chance un bateau s’en va et nous laisse sa place. Le lendemain la plupart des bateaux étaient partis, un petit bateau de pêcheur revenant de sa pêche se rapproche de nous. Le pêcheur d’un âge avancé, bien bronzé, nous fait gentiment comprendre que nous étions trop près de la plage. Et que nous aurions dû mouiller derrière les 3 « bouées » posées en ligne bricolées avec des bouteilles d’eau en PVC
Poursuivre la lecture

Falaises, tortues et J-1 du référendum grec

Sous spi nous longeons la côte ouest qui est absolument magnifique avec ses falaises de roche claire de Lagana, et non loin de là l’île aux tortues, parc marin national où les grandes tortues (Caretta Caretta) y sont protégées. Car ici les mamans tortues viennent pondre leurs œufs dans le sable, prêtes à venir de très loin pour pondre 4 à 7 fois par saison déposant sous le sable de 60 à 180 œufs à chaque fois. L’incubation dure entre un mois et demi à deux mois. Malheureusement la survie des jeunes tortues n’est pas grande. Une tortue sur 1000 survivra
Poursuivre la lecture

Sardines, tortues et oursins

La côte ouest de Céphalonie est magnifique et mais hostile les jours de grand coup de vent. Arrivée au port  d’Argostoliou. Initialement nous avions prévu de nous mettre dans la marina mais nous avons été bousculés par un orage et de son nuage de sorcière qui se rapprochait de nous rapidement. On s’est mit vite fait au quai côté ville. Dans la précipitation nous n’avions pas vu qu’il n’y avait que 2,10 mètres de profondeur. Vingt centimètres de moins nous aurions touché le fond! À peine avions nous fini de nous amarrer que l’averse douchait le bateau. Le lendemain matin
Poursuivre la lecture

Anglais, grillons et pains

Le matin nous laissons la foule à Fiskardo, le chouchou des anglais et filons vers le nord. À la sortie du port un vieux phare de l’époque vénitienne nous salue. Mouillage sur la côte ouest à Atheras, dans une crique exposée au vent dominant du NO. Au fond une plage de sable fin et non de galets. Quelques rares maisons de pêcheurs bordent la baie, dont une abandonnée avec sa chapelle à côté chaulées en indigo. Ici la végétation est dense et verdoyante, quelques agaves et cactus poussent là où aucune autre plante ne veut. Deux tavernes sont visibles, à
Poursuivre la lecture

Mouillage au pied d’un cimetière romain

Départ d’Olivier et Katarina en taxi pour rejoindre l’aéroport d’Argostoliou à 50 minutes d’ici, du port d’Evfimia. Petite pause du bateau, nous louons une voiture pour visiter le nord de Céphalonie par les montagnes arides et caillouteuses, le sommet est à 1628 mètres d’altitude. Par endroits la végétation est plus dense avec des oliviers, forêts de cèdres et de sapins Céphalonique, variété d’arbre endémique. La surexploitation forestière à l’époque vénitienne et les incendies ont décimé une grande partie des forêts de l’île. On part visiter un monastère. Une voiture derrière nous avec des rubans de mariés nous suit depuis un
Poursuivre la lecture

Éole et éoliennes

Comme la météo annonce beaucoup de vent pour demain après-midi, nous décidons de partir tôt et de poser Olivier et Katarina, côté Est de l’île de Cephalos pour qu’ils puissent aller à l’aéroport par taxi le lendemain matin. Par bateau nous allions avoir à faire 50 miles et on ne se voyait pas faire cette route avec le coup de vent annoncé. Finalement nous avons eu droit à toute la panoplie météorologique avec un coup de vent, pétole, suivi de rafale à 30 nds, puis de la pluie suivi d’un orage, et un vent du Nord, de l’Est puis de
Poursuivre la lecture

J-100 heures à l’île de cœur d’Ulysse

Départ pour Ithaque après un bon bain, île plus au sud. Le vent se lève brutalement. Le ciel se couvre et nous remettons nos pulls. On prend un ris et on s’enfonce dans une baie profonde d’Ithaque entouré de montagnes desséchées. Au fond de la baie Vathi, la capitale de l’île, nous accueille. Vathi a été totalement détruite lors du tremblement de terre en 1953 mais reconstruite tout en gardant son charme d’autrefois. Sur une petite île près du port se trouve la prison. Ithaque fut l’île d’Ulysse d’après l’Odyssée d’Homère. Ulysse dut à contrecœur quitter son île de cœur
Poursuivre la lecture

Il ne faut surtout pas se décourager

  Départ de Levkas en filant vers le sud sous pétole. Les montagnes qui nous entourent sont aux sommets très sèches et rocailleuses. Nous visitons la baie de Nidri, qui fait penser un peu au St Tropez grec. De nombreux bateaux de plaisance s’y trouvent. En sortant de là, Patrick voit vers le nord une barre de vagues qui moutonnent. Méfiant de ce que nous voyons arriver vers nous, on affale les voiles et en 2 minutes nous avions force 6. Nous décidons de mouiller sur l’île Meganisis, dans une des baies qui paraissait bien protégée. Mais très vite nous nous
Poursuivre la lecture

Navigation dans les îles Ioniennes

D’après le guide Grèce, Mer Ionienne, éd. Imray, le vent dominant l’été est NW à WNW, voir photo. Le vent se lève en général l’après-midi et souffle entre Force 2 et 5. Nous avons eu quelques orages en fin de journée. Le vent fort dans ce coin de Grèce s’appelle le maistro, NNW.  Le long des côtes soit disant protégées, des vents de terre des montagnes provoquent souvent des vents rafaleux allant souvent rapidement jusqu’à 5 nds. Les vents ne sont pas du tout établis et peuvent augmenter en puissance allant de pétole à 20 nds en quelques secondes. Des nuages orageux, en forme
Poursuivre la lecture

J-9

Arrivée hier soir à l’aéroport de Corfou. Ce matin nous sommes réveillés par deux bateaux voisins occupés par une dizaine de grecs qui visiblement passent le WE dans leurs bateaux au port. L’ambiance y est festive, cela rigole aux éclats et ils parlent tous en même temps. Un français, habitant à Corfou et propriétaire d’un hôtel ici, passe devant notre bateau. Il nous dit que les grecs ne s’intéressent par au sort de leur pays car l’économie souterraine fonctionne très bien et ce que l’Etat ou les créanciers du FMI ou l’Europe décident pour eux dans les jours à venir,
Poursuivre la lecture

Bateau puis avion

Départ pour Gaios où nous amarrons sur le quai avec ces maisons aux couleurs multiples. On se balade dans le centre tourné vers le tourisme. Au fond de la baie, une île où sont amarrés tout le long d’un étroit chenal des petits bateaux de pêcheur. Nous faisons le tour de l’île par le chenal et passons devant une petite chapelle située sur l’île de l’époque byzantine. On mouille un peu plus loin au nord dans une crique pour déjeuner tranquillement et pour une baignade jusqu’à la plage de galet. Au dessus, une culture de vieux oliviers sur des terrasses retenues par de
Poursuivre la lecture

Les lézards marins ripent dangereusement

Cap vers le sud pour Paxos. Au nord de Paxos nous rentrons dans une baie, Lakka, qui est bien protégée sauf des vents du nord/est. Un petit port se trouve au fond de la baie, bordé de maisons dans les tons ocres. Des cyprès dessinent le fond. Au loin un clocher dépasse les cimes des pins. Un bateau de pêcheurs jaune citron revient de sa pêche. Nous décidons de dîner à bord. Un bon plat de nouilles ne peut pas faire de mal. Direction AntiPaxos, île au sud de Paxos. L’île est inhabitée mais il parait que des agriculteurs de Paxos font
Poursuivre la lecture

Nuit au pied d’un monastère

Réveil sous un soleil radieux et d’un concert d’oiseaux. Calme plat. Baignade. Départ au moteur, direction le nord. On longe la côte tout près d’Albanie où nous croisons quelques pêcheurs albanais. On en profite pour vider le stock d’eau de ville parfumée à l’eau de Javel et d’y remettre de l’eau de mer dessalée avec notre gentil appareil déssalinateur. Il faut juste supporter le bruit de la pompe. Finalement l’eau n’est toujours pas très bonne, mais je pense que le plastique du conteneur après le séjour prolongé exposé au soleil grec doit donner du goût à l’eau. Nous longeons la côte Nord
Poursuivre la lecture

Daurades bientôt dans nos assiettes

Arrivée de Pierre et Caro et son petit ballon à l’aéroport de Corfou. Le lendemain nous décidons de passer par le nord de l’île et mouiller dans une crique relativement bien protégée. À l’horizon vers où nous nous dirigeons, se forme des nuages bien noirs suivi de quelques éclairs. Un peu inquiet par ce qui nous attend, nous décidons de changer de cap et de filer vers le sud pour fuir l’orage. De très nombreuses fermes aquacoles sont placées le long de la côte continentale. Des centaines de bassins ronds, par groupe de 12 sont placés en brochette le long
Poursuivre la lecture

Mon ciré coincé dans la cocotte-minute

Départ pour Corfou. On survole le Mont-Blanc qui est partiellement dénudé de sa couverture de neige hivernale. Arrivée au port de Gouvia sous un fort vent frais. Le bateau était censé être prêt à partir dès notre arrivée. Contre toute attente les voiles n’était  pas installées, les trois coques pas nettoyées de leurs grosses couches d’algues, le dessus du bateau pas nettoyé de sa couche de poussière et de même pour les réparations des petits bobos du bateau. Avec le froid, on remet nos cirés qui avaient moisi pendant l’hiver. L’ambiance n’était pas au plus haut.On déplie les flotteurs. Après avoir
Poursuivre la lecture

Tête-en-l’air

Départ d’ Olivier et Kat ce matin et départ pour nous demain matin du port de Gouvia. Nous préparons l’hivernage du bateau pour résoudre tous les problèmes avant notre prochaine sortie, l’année prochaine. Les divers réparateurs sont venus les uns après les autres. Nous avons trouvé un Mr “Responsable du bateau” qui va jeter un coup d’oeil sur le bateau tout l’hiver. Mr RayMarine est passé pour comprendre pourquoi l’appareil nous affiche n’importe quoi et M. Taud nous a réglé le problème de la fermeture-éclair dans la seconde même, en y rajoutant du KW40 pour débloquer le tout. On sort
Poursuivre la lecture

Mauvaise nuit sous une double houle

Mauvaise nuit bien secouée dans la baie de Petriti, à cause d’une double houle qui partait dans deux sens différents. Baignade, sous un ciel sans nuage, des pêcheurs non loin de là pêchent de leur bateau, à la rame ou à la voile. Un autre les pieds dans l’eau y a mis son filet. Nous nous dirigeons au moteur vers Paxos. En passant par la pointe de la baie devant Molos où se trouvait des anciennes salines fermées depuis trente ans. Ces salines faisaient partie du commerce des vénitiens qui avaient à l’époque le monopole du sel. On fait le tour
Poursuivre la lecture

Départ raté ce matin

La météo annonçait une météo plutôt clémente avec un peu de vent et de pluie. Finalement, le vent, la pluie accompagnée d’orage étaient bien soutenus. On décide d’attendre que le temps se calme avant de partir. Vers trois heures, le ciel bleu perce brutalement les nuages et nous partons précipitamment vers le sud pour y trouver un mouillage sauvage. Au sud de Corfou il y a une anse protégée des vents d’ouest, avec un tout petit port de pêcheurs, Petriti, avec 5 chalutiers, quelques barques et trois restaurants prêts à nous accueillir. Un des trois restaurants avait un ponton, pour le
Poursuivre la lecture

Achille sous la tempête

Aujourd’hui, la météo n’est pas plus réjouissante qu’hier, il pleut plus fort et le vent est à 50 nds avec comme option supplémentaire, l’orage. On loue une voiture pour se balader dans l’île. Visite du palais de l’impératrice d’Autriche Sissi, le Hachilleon dans la région de Gastouri, construite en 1890, dix ans avant sa mort, assassinée par un fanatique italien. Du jardin du palais, la vue est magnifique. Sissi était une grande admiratrice de la Grèce, de sa langue, sa culture et de sa mythologie. On y trouve des sculptures d’Achilles qui est le thème central dans le palais. La
Poursuivre la lecture

Journée farniente

Olivier et Katarina, nos nouveaux co-locataires, sont arrivés tôt ce matin vers 6h après avec avoir passé une nuit blanche à Athènes dans l’attente d’une correspondance pour Corfou. Course ensemble au supermarché du coin, similaire aux supermarchés de chez nous. Nous sommes loin de la gastronomie sensuelle italienne. Malheureusement une tempête est annoncée pour ce WE. Il va falloir s’adapter avec un autre programme que marin. Nous sommes sortis avec le bateau pour jeter l’ancre près du port sur une petite île, Vido. Deux phoques étaient dans une cage flottante nous loin de la plage. Nous avons été les voir
Poursuivre la lecture

Corfou et sa bande d’envahisseurs

Après une longue route de Tunisie, ayant passé par Malte et la Sicilie, le rythme de navigation se ralentit et nous arrivons enfin à Corfou. Enfin une grâce matinée bien méritée. Nous étions bien fatigués après ces quatre jours de navigation avec pratiquement que du vent debout et une mer cassante depuis Syracuse. Nous étions vraiment contents de notre petite île Othonoi, le mouillage nous a bien protégé d’un vent soutenu d’ouest. Bain dans une eau limpide jusqu’à la plage de sable fin. Direction Corfou sur une mer d’huile. Au loin on voit l’Albanie, pays dont on ne sait strictement rien. Le
Poursuivre la lecture

By by l’Italie. Bonjour la Grèce!

Départ comme d’habitude à 6h. Nous quittons le port de Leuca en même temps que les petits pêcheurs locaux.  Avant même d’avoir quitté le port, leurs lignes étaient déjà dans l’eau. Bon vent du nord. Mais Patrick était ravi de sa traversée. Pas de moteur, un vent de travers confortable sans avoir à gérer ses vagues pénibles hachées typique de la Méditerranée. Je retourne dans mon petit trou, dans la cabine. Cela remue trop. Au large, la Grèce, nous voilà enfin arrivé. Depuis Catania en Sicile, nous aurons fait au total pratiquement 300 miles avec presque tout le temps du vent
Poursuivre la lecture