Tenue vestimentaire innovante à Cascais

Ce matin il fait grand beau, mais un peu frais. Avant de quitter Cascais Patrick finit les derniers petits bricolages à faire. Beaucoup d’expatriés habitent ici, à Cascais, aujourd’hui le St Tropez portugais. Le port est à côté d’un très beau château royal qui est maintenant réservé au chef de l’état. Après une certaine absence du bateau, on sent que nous n’avons pas encore complètement le coup de main, on est lent et il faut réfléchir trois fois avant de faire la manoeuvre. Cap vers le sud pour Sines dans un port très bien protégé par une baie fermée. Nous
Poursuivre la lecture

Une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept plus le un et les autres

Ce matin nous prenons le train pour l’aéroport de Genève. Je passe devant un groupe de personnes et je m’arrête quelques secondes pour compter une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept femmes voilées en noir + Monsieur+ les nounous, le cuisinier, le chauffeur. J’essaie vainement de calculer ses frais de billets d’avion, d’hôtel et autres frais pour plaire à ses dames, mais je me dis que cela doit être hors de portée de ce que je peux m’imaginer. Nous retrouvons notre bateau à Cascais sous un ciel bleu, pas trop chaud, petit vent mais avec presque du brouillard. Les arbres
Poursuivre la lecture

Taux d’humidité 99%

Départ pour Péniche avant dernière étape avant de prendre l’avion. Demain nous allons retrouver Sabine et Rui. Le temps est gris, humide et brumeux. Toutes nos affaires sont humides voir trempées. Nous avons un courage minuscule de continuer notre route mais heureusement nous avons le vent d’ouest pour faire une route directe. Je me retourne avec nostalgie et envie vers la terre et je pense à mes fleurs: « Toi, petite graine, tendrement enveloppée par la rosée, un jour, quand tu deviendras grande, tu seras le jardin d’Eden. » Finalement nous arrivons à Peniche, un port de pêcheur (surtout sardines) très mignon,
Poursuivre la lecture