Il ne faudra pas oublier nos 12 billets d’avion

Soleil, 20 degrés. Cap vers l’est de Majorque. Minorque en vue, au loin. Il n’y a pas beaucoup de bateaux dans les parages. La côte est très belle avec une barrière montagneuse escarpée et sauvage. Nous prenons le bus pour Pollença qui est à 10 mn à l’intérieur des terres. J’en avais assez des touristes et je me suis dit que d’aller visiter l’abbaye Puig de Maria perché en haut d’une colline accessible uniquement à pied, allait probablement filtrer un peu tout ce monde. Puig de Maria est un adorable monastère du 14 s. fortifié pour se défendre contre les Maures,
Poursuivre la lecture

Opodo escroc!

Position actuel 39°38.157’N. 003°24.576’E Mouillage sur bouée privée horriblement cher à 40€. À l’ouest de punta de n’Amer à l’abri du vent à 15nds. Eau à 23° et l’air à 24°. Pour parler d’autres choses que de navigation parlons de vol dans tous les sens du terme. Voici une info qui peut vous être utile. Comme Sabine et les filles sont à Paris nous avons décidé de rentrer le WE pour les voir. Patrick va sur internet sur Opodo pour acheter le billet. Au moment du paiement il donne son nr de carte de crédit et cela affiche « erreur système ». Il
Poursuivre la lecture

Carla Bruni et la cigale

Départ sous un ciel gris, après une nuit bien blanche. Nous contournons Cabrera, qui est vraiment magnifique. Le phare au sud de l’île peint en arlequin rouge et blanc, nous surveille. Nous apprenons que Sabine et ses filles sont arrivées en France. Cap vers le sud de Majorque. Vent dans le pif et 15 nids de vent. Pendant que je dors, Patrick voit deux poissons volants qui le narguent en dépassant le bateau. Mouillage à la playa de Caragol, à l’abri des vents d’est. Déjeuner de saumon mariné qui est bien meilleur que le précédent. Le pain acheté à Palma
Poursuivre la lecture

A Cabrera, Dame Nature est sous la protection de la Guarda Civil

Matinée farniente, air à 26 degrés et l’eau à 22,7. Quelques moutons blancs se baladent dans le ciel. Ici à Cabrera, l’être humain n’est toléré que très moyennement. Ils sont accueillis avec une longue liste d’interdictions. Les mouillages sauvages et débarquements sont interdits partout sauf là où nous sommes, dans la baie de Cabrera et à Cala Es Borri et Cala Emboixar mais ceux-ci uniquement le jour. La plongée-sous marine sans chasse est autorisée uniquement entre les pointes Picamoscas et Llebeitx, mais le plongeur n’aura pas le droit d’y mettre le moindre petit bout de pieds à terre. Pour les promeneurs,
Poursuivre la lecture

A Cabrera, ce n’était pas drôle d’être français

Après quelques courses pour le bateau nous quittons Palma. Un gros nuage de pluie nous suit de loin. Cap sous le soleil vers l’archipel Cabrera, au sud de l’île Majorque. L’île Cabrera et la dizaine d’autres petits îlots furent d’abord occupés par les habitants d’un monastère au 9 ème siècle. Ceux-ci furent délogés par les arabes, puis plus tard repris par les espagnoles qui construisirent un chateau-fort pour surveiller les pirates en provenance de l’Afrique du nord. En 1808, 25000 prisonniers français de l’armée napoléonienne du général Dupont, avaient été entassés sur des pontons stationnés sur la rade de Cadix.
Poursuivre la lecture

Boulets de canon et soleil

Position: 39.564190°/2.634298°. Il fait beau, 26°. En atterrissant à Palma nous nous sommes fait tout les deux la réflexion qu’à l’aéroport d’Alicante et Palma on marche des kilomètres avant de récupérer sa valise. Au moins quand on arrive, les valises sont déjà là à tourner en rond sur le tapis roulant. A notre arrivée au port de Palma, Mr Raymarine est venu pour voir le problème de pilote automatique et propose de changer l’appareil. On va réfléchir. Courses au Cortes de Inglés pour remplir le frigo. On trouve les même fruits et légumes que dans les supermarchés français, des vrais
Poursuivre la lecture

Les SMS et un simili démâtage

Position: 39.564190°/2.634298° Nous avons reçu un SMS cette nuit d’Abraço: « On est à 70 miles de Gibraltar. Vent dans le pif jusqu’à 37 nds de vent l’autre nuit. Tout va bien mais ça double la route… et ça tape. Et vous? ». Patrick a regardé la météo et a vu qu’après Gibraltar ils vont continuer à avoir du vent dans le pif en tout cas jusqu’à Lisbonne. A la cala de Portas Vells il ne restait plus que trois bateaux ce matin quand nous sommes partis. La crique était très belle une fois dégagée de tous les bateaux. 10 nds de
Poursuivre la lecture

Concert de jurons allemands et français

Cette nuit la pluie est à nouveau tombée, mais seulement de quelques gouttes. Des cris en allemand, suivi d’un bruit de casse sur notre bateau nous réveille brutalement. Les jurons allemands sont très rapidement suivi des nôtres. Un Océanic 50 avec à bord 8 allemands roses crevettes nous est rentré dedans! En manoeuvrant, vent de travers, avec la grande voile pas complètement affalée, ils ont voulu mouiller au corps-mort se trouvant à dix mètres de nous. En deux mots, des débutants. Finalement, il y a eu plus de bruit que de dégât, seulement la hampe du drapeau bleu blanc rouge s’est
Poursuivre la lecture

Du soleil mais peu d’Internet

Nous sommes réveillé par quelques gouttes de pluie, le vent se lève et le soleil pointe du nez. Je prends un bain entouré de petits poissons pour me tenir compagnie. Petit déjeuner, puis on lève l’ancre qui se trouvait presque sous un catamaran à côté de nous. Un vent d’ouest de 20 à 25 noeuds nous pousse vers l’île Marjorque sous un ciel bleu pastel. Nous inaugurons le désalinateur pour bien remplir le container d’eau douce. L’hydrogénérateur fonctionne aussi. Pas mal ces trucs. A l’usage on a constaté que le désalinateur pompe beaucoup d’énergie. Si le pilote automatique + le
Poursuivre la lecture