Les dauphins font la planche

Départ de Minorque pour la Sardaigne à 6 h. au lever du soleil. Au revoir le pays de la langue des castagnettes. A 10 h 00 nous voyons des Grampus griseum. Ils vivent en groupe de 5 à 70, mangent des calmars le long des falaises des canyons marins. La peau est toute griffées suite à des jeux entre eux. De temps en temps les dauphins flottent un moment sur la surface de l’eau, histoire de rêver un coup. Position 39°48.990’N 004°42.573’E Plus tard nous voyons à plusieurs occasions une chose sphérique marron qui flotte. Tortue ? Ne voyant pas
Poursuivre la lecture

Mahon

Déjeuner dans une crique sympathique mais avec plein de monde. Bonne baignade 25°. Position 39°57.60’N 004°15.952’E Nous filons vers Mahon pour visiter un peu la ville. Nous nous installons sur un ponton entre Mahon et l’extérieur de la baie, sans eau et électricité. 30€. Position 39°53.257’N 00°417.113’E Visite de la Mahon qui nous déçoit un peu. On sent une ville qui est en train de perdre son dynamisme. Nous voyons un reste de la présence des Anglais avec l’ouverture des fenêtres à l’anglaise dans quelques maisons. Les couleurs des maisons chaulés sont en général dans les tons des minéraux de la
Poursuivre la lecture

Réveil matinal pour un peu de découverte

Réveil matinal pour avoir le temps de tout faire ce que nous avions envie de visiter. Il fallait rendre la voiture à midi et nous souhaitions visiter un autre site préhistorique et Mahon. Nous commençons par la visite de deux anciens villages préhistoriques Talaiotique. Les anciens villages Torre d’en Gaumes suivi de Talatí de Dalt. Les premiers arrivés sur l’île seraient venus de France et d’Italie. 3000 avant J. Chr., des bergers y ont laissé les premières traces. Les commerçants puniques de l’île d’Ibiza ont dynamisés les échanges économiques des îles Baléares au 4 et 3éme siècles. L’arrivée des romains
Poursuivre la lecture

L’armée de moustiques et Ciutadella

Cette nuit les moustiques ont squatté le bateau. Très mauvaise nuit. Comme il y a un peu trop de vent à notre goût, nous avons loué une voiture pour mieux visiter l’île. Après avoir déjeuné à Es Mercatel, un bourg à l’intérieur de l’île,  nous commençons par l’office de tourisme de Cuitadella. La dame nous dit que “todo esta cerrado”. Nous nous sommes du coup promené dans les rues et avons fait des courses dans un magasin de produits locaux, de fromage, olives, saucisson sec. On visite la cathédrale qui était soit disant fermée. La cathédrale a été pillée de son
Poursuivre la lecture

Pour les langoustes, ce ne sera pas pour ce soir

Dans la baie Algayerens les 5 petits bateaux de pêcheur étaient partis bien avant notre réveil. Une française intéressée par le Dragonfly 35 aimerait monter dessus. N’ayant pas de réception nous montons en haut du plateau pour téléphoner et lui donner rendez-vous. Coup de chance pour elle qui passe justement ses vacances dans la baie suivante.   Entre la mer et le haut des falaises, les petits arbustes et pins ont recourbé le dos au Tramontane pour raser le sol. Dès qu’il y a un rocher, les arbustes se mettent à l’abri du vent sans faire dépasser la moindre petite
Poursuivre la lecture

Les troglodytes des pêcheurs

Ce matin il ne reste plus que trois bateaux autour de nous. L’air est à 21.5° et l’eau, idem. Bonne baignade bien agréable. Tout les matins je fais mes quatre tours de bateau. Nous faisons cap vers l’est. Le long de la côte, des falaises avec ses mille-feuilles de roches tendres et dures, nous racontent leurs histoires de il y a des millions d’années. Les criques entourés de falaises sont souvent trop petites pour que nous osions nous y aventurer. Ou alors quelques bateaux ont pris les rares places. Pour déjeuner, nous mouillons dans à l’anse de El Bosch, qui est
Poursuivre la lecture

Port de Polença et la mayonnaise

Retour au port de Polença. Il parait que le Tranmontane est passé par là pendant notre absence et que les bateaux ont été bien secoués. Course au super marché mal bouffe du coin où les rayons chips et sodas sucrés y sont rois. Départ à midi avec un frigo qu’à moitié rempli. Nous avons une longue journée devant nous surtout avec le pétole qui est annoncé. Grand beau. Finalement à la sortie de la baie de Polença, il y a une petite brise sympathique mais très changeante, qui nous emmène au large vers Minorque. La fin était pénible, des vagues
Poursuivre la lecture