Vive la moule française dans la mer Baltique!

La mer Baltique, est une mer quasi fermée, un peu plus petite que la France avec ses eaux presque douces, ses fonds peu profonds, ses courants lents et ses marées atones. Pas étonnant qu’elle soit sensible à la pollution de nitrate, phosphate et azote. Une cinquantaine de fleuves de neuf pays y deversent leurs contenus, d’où en été la prolifération d’algues bleues-vertes. Quand ces plantes en mourant, tombent au fond de la mer, elles y forment des « zones de mort » sans oxyène et libérent en outre, de l’hydrogène sulfuré très dangereux. En 2002, l’algue en question avait transformé la mer Baltique
Poursuivre la lecture

Le chantier sous le vent siffle

La météo est mauvaise, pluie, fort vent. Nous prenons l’avion pour le Danemark pour visiter le chantier à Skaerbaek près de Fredericia et notre future Dragonfly 35. Nous sommes partis avec d’autres français qui sont déjà propriétaire de Dragonfly ou qui souhaitent en acquérir. Tous avaient une longue liste de questions. La coque de notre bateau est finie. A côté, il y a un Dragonfly 35 qui est presque fini que nous regardons sous tous les angles pour nous rendre compte si nous avons fait le bon choix. Grosse tempête pendant que nous y sommes. Nous admirons la propreté du chantier et
Poursuivre la lecture

Croisière de mecs dans la mer du Nord

Olivier, Hubert et Patrick prennent l’avion pour Bergen le 26 mai. Je reçois un coup de fil quelques heures après de Patrick qui a oublié sa carte de crédit, les 10 livres de navigation sur l’Écosse, les draps, les torchons et des pulls. Bjarte Engevik le responsable du port maritime de Solund où le bateau a hiverné s’occupe bien des hommes et prête sa voiture pour qu’ils puissent faire des courses. Ils ont eu une navigation de nuit pour la traversée de la mer du Nord sur une mer bien formée vers les Shetland et entre deux tempêtes. Olivier a
Poursuivre la lecture

Iles de notre coeur

Délicieux déjeuner sur la terrasse ensoleillée.  A l’hôtel de Hardbakke, nous avons tous très mal dormi, alors que les lits étaient excellents. Il fallait deviner que c’était un hotel car il n’y avait pas d’enseigne à l’extérieur et d’accueil. Le responsable du port avait tout simplement les clefs des chambres. Bus à 9 heures à Krakhella à 22 km de Hardbakke. Les paysages constitués de magnifiques collines arrondies formées par un amoncellement de cailloux déposé par le glacier qui à creusé sont chemin tout le long des 250km du Søgnefjord. Ferry de deux heures pour Bergen. Grand beau, pas un
Poursuivre la lecture

Hivernage du bateau en juillet à Solund

Le lendemain matin l’équipe de Bjarte Engevik et un hollandais, Coor, qui avait décidé de vivre à Solund parce que il aimait cette île, arrivent pour commencer à préparer le bateau pour l’hivernage. Il y a très peu d’habitants mais ils y vivent dans la confiance. Personne ferme sa maison à clef.Le bateau est sorti de l’eau pour l’hivernage le matin avant un coup de vent de 30 nds annoncé. Grand beau. Dématage délicat à cause du vent et sortie du bateau avec une grue. Gros ménage des “filles” pendant que les “garçons” discutent sur des milliers de détails. Nous
Poursuivre la lecture

Dernière destination, île de Solund

Nous traversons le Søgnefjord vers notre dernière destination, Hardbakke où le bateau va hiverner et ceci bien sûr, sous la pluie avec un plafond de nuages très bas. Nous arrivons à l’île de Solund dans un paysage lunaire et irréel et croisons Osmund sur son Ovni que nous avions rencontré à Rosendal et qui nous avait donné pleins de tuyaux. Le port de Hardbakke est très bien protégé. Il pleut toujours et Caroline et moi partons avec notre matériel de pêche tenter une dernière chance. Caroline n’a pas le temps de mettre sa ligne, un petit lieu jaune mord à l’hameçon.
Poursuivre la lecture

Tentative de pêche sous la pluie

En route vers Eivindvik sous la pluie. Nous tentons de pêcher en laissant traîner le bateau. Rien. Le port d’Eivindvik est très mignon. Le bateau devant nous a du mal à sortir à cause de deux voisins bien larges et du courant. Nous visitons l’église toute simple, sans intérêt réel, mais magnifiquement bien situé avec une superbe vue sur la baie. A l’entrée une croix anglicane de deux mètres de haut en granit taillée très fin, du 10 ème siècle. Très beau.
Poursuivre la lecture

Au revoir pot de chambre

Nous quittons enfin le pot de chambre Bergen ….sous le soleil. Avant de partir nous avons visité le musée Hansa. Très intéressant. WP 60°40N 05,7°E Patrick a trouvé un petit port très animé avec de locaux avec leurs petits bateaux qui viennent faire le plein d’essence. J’ai pêché un minuscule lieu jaune que nous allons griller sur le barbecue avec des côtelettes de porc mariné.
Poursuivre la lecture

Stavkirke, comme je vous aime!

13°. Nous louons une voiture pour nous éloigner des averses de Bergen. Nous sommes impressionné par l’humidité tropicale de Bergen. Visite d’une stavkirke au sud de Bergen. Église du 12ème siècle qui a été déplacée d’un village où les habitants souhaitaient construire une église plus grande. Puis l’église a été racheté par un armateur qui l’a reconstruit dans la banlieue de Bergen. Malheureusement l’église a brulé en 1992 provoquée par une bande de jeunes du mouvements “gothique”…. et finalement a été reconstruite en 5 ans  en bois de frêne. Magnifique paysage dans les fjords du coté de Naerøti fjord! Nous
Poursuivre la lecture

Pause pluie, en route vers Søgnefjord

Ferry pour Søgnefjord à 30 nœuds. Magnifique paysage. Nous avons du mal avec le temps. Une averse est immédiatement suivie d’une autre sans que nous ayons eu le temps de vider notre seau. Nous avons besoin d’une pause du temps gris humide. Le Søgnefjord est le fjord le plus long de Norvège  (204 km) et au niveau de l’embouchure le plus profond (1000m) et entouré de montagne pouvant atteindre 1000 m d’altitude. A Flåm nous prenons un petit train ancien qui grimpe la montagne. Dû à un problème technique du train précédant nous ratons la correspondance du train à Voss. Posted from
Poursuivre la lecture

Le joli pot de chambre de Bergen

Départ de Rosendal. Une mauvaise météo s’annonce pour l’après-midi.Nous accostons sur les quais de Bergen. Les quais, maisons et anciens entrepôts de bois de toute les couleurs de l’époque Hanseanique sont magnifiques. Surtout avec le fond gris anthracite du ciel qui met bien en valeur les couleurs. Pluie, pluie et pluie. Saviez vous que Bergen est le pot de chambre de l’Europe?
Poursuivre la lecture

Le glacier Folgefonna vu de près et gros vertige

WP59°58,95′N 05°59,78′E De Rosendal on prend le bus vers Sunndal pour se promener et se rapprocher du glacier Folgefonna qui est le troisième plus grand glacier de Norvège. La météo s’annonçait très bonne et nous n’avons pas été déçu par la vue. Nous mettons nos grosses chaussures de marche. Au début nous voyons des petits bassins d’aquaculture de saumons bébé, le long d’une rivière. A mi hauteur nous arrivons à un lac après avoir traversé des ponts au dessus de cascades bruyantes. Une partie est plate là où le glacier avait déposé le gravier après les fontes de glace. Nous avons
Poursuivre la lecture

Au bout de Hardanger fjord, glaciers et cascades

Le temps s’annonce beau pour cet après midi et nous envisageons de faire un petit bout du Hardanger fjord (sur les 180km) dans l’espoir de voir des glaciers de Folgefonna visible d’un des bras du fjord Maurangfjorden. Nous n’avons pas été déçu d’en voir malgré l’inquiétude qu’il y ai des nuages pour tout cacher. Magnifique cascade. Nuit a Rosendal.
Poursuivre la lecture

Les places sont prisent à Eidsvik

Départ matinal pour coup de vent et rafales à 30 nds, annoncé pour l’après midi. Nous naviguons vers le nord de l’archipel de Bergen. Le coup de vent comme annoncé arrive, pour plus de confort pour madame et pour ne pas avoir à empanner nous naviguons qu’avec le Genoa. On a un peu de mal à trouver un endroit pour dormir, dans les endroits mignons et à l’abri du vent “les places sont prisent”. Finalement nous nous arrêtons un petit village agricole Eidsvik. Le port se trouve sous le trajectoire des avions qui décollent. WP 59°47,57′N 05°41,33′N. Posted from here.
Poursuivre la lecture

Skudeneshavn, la petite Venise du Nord

WP59°08,75′N. 05°15,91′ELa petite Venise du Nord. A Skudeneshavn les petites maisons en bois du 1800ème siècle donnent sur l’eau. Chaque maison a son ponton. Ambiance du port morose où on sent le désespoir de l’ennui. Samedi soir… Bande de jeunes extrêmement bruyants, déballent toutes les chansons de notre temps jusqu’à point d’heure.
Poursuivre la lecture

Les myrtilles et le ponton

Wp 59°23,40′N. 06°01,29′ENous faisons demi tour et passons la nuit a Sjøbuholsvågen, petite crique très bien protégée entourée de falaise. Nous avons squatté un ponton d’un norvégien absent. Des myrtilles juste à côté, on fait le bonheur de notre dessert. Pêche infructueuse.
Poursuivre la lecture

Petit moment de panique

Bonne météo. Le soleil se recouvre petit à petit. Nous venons de quitter le port de Stavanger, quand le mat se met à s’incliner dangereusement. Panique à bord. Un anneau du hauban s’est brisé. Nous retournons au port où on se met en face de la douane où on était censé aller pour déclarer le bateau. Une fois réparé, nous repartons vers Lysefjord pour montrer cette merveille à Caroline. Nous avons croisé une maman phoque et son petit. Posted from Lausanne, Vaud, Switzerland.
Poursuivre la lecture

Temps de cochon et musée à Stavanger

Temps de cochon à Stavanger. Pluie, vent, froid. Je m’enrhume bien comme il faut. Machine à laver. Douche. On visite le musée du pétrole. On n’a rien compris dans les explications sur les différentes techniques de forage. Le soir concert d’orgue à la cathédrale.
Poursuivre la lecture

Changement d’équipage

WP 58°58,51′N 05°43,62′ERetour à Stavanger où nous mouillons au port en plein centre. La coupe du monde de football, Hollande/ Urugaye se joue ce soir. C’est la samba, drôle au début avec l’ambiance et moins drôle quand l’orchestre c’est mis a jouer jusqu’à 3 heure du matin. Changement d’équipage. Louise part et Caroline arrive. On va vers un port plus calme. Bon restaurant où on mange de la baleine, une viande rouge au goût de bœuf très tendre. Temps de cochon. Pluie, vent, froid. Je m’enrhume bien comme il faut. Machine à laver. Douche. On visite le musée du pétrole.
Poursuivre la lecture

Priekestolen, une tour de 1000 mètres

  Grâce matinée bien méritée. 16° et gris foncé. Nous partons vers l’ouest vers Lysefjorden où il y a une falaise, Priekestolen qui surplombe la mer à 1000 m d’altitude. Grandiose. Le haut des falaises est caché par les nuages. Nuit sur une petite île avec ponton. Je me suis prise les pieds dans le banc qui se trouvait sur le ponton, me faisant perdre l’équilibre et la pile d’assiettes s’est étalée par terre. Deux assiettes cassées en milles morceaux, fourchettes et cuillères perdues dans les fonds. Le Pyrex est soit disant incassable. Les milles morceaux coupant ne m’ont pas vraiment
Poursuivre la lecture

Le petit ponton

Grand beau, vent agréable et nous nous embarquons le long de la côte sans port, pendant 50 miles. Le vent forci avant l’arrivée dans la baie de Stavanger. Nous accostons sur un petit ponton visiteur sur une île au nord de Stavanger. Le vent rend l’accostage difficile. Nuit une peu chahutée par les rafales de vent.
Poursuivre la lecture

Nav sous odeurs de ferme

Navigation sous une fine couche de nuage. On passe la nuit dans le port d’Egersund où on profite de faire le plein d’eau et de pain. Port très mignon et … animé. Au port il y a des tentes avec orchestres à plein volume. Le bateau vibrait au rythme de la musique jusqu’à une heure du matin. On aurait dû se méfier. Les norvégiens aiment visiblement faire la fête avec l’alcool, comme tout nordiques pour mettre un peu d’ambiance. Nous longeons la côte avec ses fermes agricoles accompagnées de ses odeurs de purin de vache dans un environnement maritime et paysage
Poursuivre la lecture

Course de carte SIM

On fait le bilan des courses et avec Louise nous prenons les vélos pour le supermarché de Kristiansand qui se trouve à 10 minutes du bateau. Nous réglons le problème “Internet”, indispensable pour la météo, avec une micro carte SIM qui coûte en illimité 1,50€ par jour! Le vendeur, est vietnamien, génération “boatpeople”. Avait été embarqué par un bateau norvégien à 3 ans. Son père officier, avait choisi la Norvège comme pays d’accueil. Notre vendeur disait que son père lui avait expliqué qu’il ne faut jamais perdre ses racines et veiller à toujours parler le vietnamien et il y est retourné
Poursuivre la lecture

Le départ

Paris le 30 juin 2010. Départ matinale sous une grande chaleur avec Caroline qui nous emmène en voiture à l’aéroport. Nous sommes embêtés pour elle à cause des bouchons pour le retour, dû à un très grave accident de camion. Vol avec SAS qui prend du retard à cause de grévistes chez les bagagistes. Une demi heure de retard qui nous fait rater la correspondance Oslo Kristiansand. Après-midi fichu à attendre l’avion suivant, mais pour positiver nous prenons du temps de réglé le problème Internet pour mon iPad. Grande fraicheur et temps magnifique à Kristiansand. Nuit un peu froide.
Poursuivre la lecture

L’archipel de Bohuslän sous le soleil 20 heures sur 24

Nous devions faire le ménage avant la baignade à cause des méduses, bleues transparentes et les rouges qui piquent. Il fait chaud et beau dans l’archipel de Bohuslän. Quand on me demande si j’ai eu froid dans le Grand Nord je réponds que la température est montée jusqu’à 30°. Peux-être un coup de chance? Mais avec notre expérience, je pense que du côté de la Baltique le climat est plus doux. Nous devions faire le ménage avant la baignade à cause des méduses, bleues transparentes et les rouges qui piquent. Nous étions vent debout et n’avions pas beaucoup de marge
Poursuivre la lecture