Sortons nos passeports

En route pour le Portugal avec un gentil petit vent du nord, nuageux et un peu de soleil. Nous nous dépêchons vite vers le sud parce que la météo annonce encore de la pluie en Galice. Nous gardons nos pulls et peut être aussi le ciré. Nous profitons de la carte SIM espagnole avant d’arriver au Portugal. Une belle houle du sud et de l’ouest se croisent et me rendent un peu @@@… Croisons un petit chalutier qui remonte son filet. Les pêcheurs nous montrent fièrement une belle raie. La raie peut mesurer 120 cm et vivre 7/9 ans. La femelle
Poursuivre la lecture

En quête de beau temps

Nuit extrêmement agitée par les rafales de vent, le bateau a beaucoup remué. Sympa d’avoir des nouvelles de la famille. Courses au « Eskosi » du coin. J’hésitais entre fresas 2€ et fresòn 1€ les 500 gr, qui ressemblent aussi à des fraises. J’ai pris les fresònes pour une nouvelle aventure culinaire. Après avoir eu depuis Lorient, un vent dans le nez, le vent à enfin basculé vers l’ouest. Nous filons vers le sud pour les îles Cies à l’embouchure de la baie de Vigo. Une houle c’est formée après le vent de cette nuit, le temps s’adoucit et il fait presque
Poursuivre la lecture

Tarte de Santiago

Tarte de Santiago Goûté lors de notre faux pèlerinage à St. Jaques de Compostelle Préparation : 20 mn et cuisson : 45 min Ingrédients (pour 8 à 10 personnes) : – 250 g d’amandes pilées – 6 oeufs, blancs séparés des jaunes – 200 g de sucre semoule – 1 pincée de cannelle moulue – zeste de citron – sucre glace (pour décorer) – beurre (pour graisser) – sel fin – moule profond de 24 cm environ Préparation : Beurrez le moule et le garnir d’un papier sulfurisé (faites dépasser le papier de 3 cm au-dessus des bords). Préchauffez le
Poursuivre la lecture

Pause pour un pèlerinage marin à Saint Jacques de Compostelle

Lever sous la grisaille et la météo annonce du vent sud forcissant cet après midi. Et si nous allions à St. Jacques de Compostelle? Nous ne sommes qu’à 55km de là. Nous décidons de louer une voiture pour y aller. Avec notre voiture rouge nous passons par les petites montagnes couvertes de forêts d’eucalypsus et de pins. Une fois arrivés, nous avons tout les deux un coup de pompe terrible et décidons de faire une sieste dans la voiture, qui est garée dans le parking Jean XXIII. Je mets mes lunettes de soleil pour être dans le noir complet. Patrick
Poursuivre la lecture

Le syndiqué

Nouvelle nuit blanche à cause de notre faux ami pilote automatique qui a encore fait grève. Les conditions météorologiques à la bretonne ne lui convenaient pas, corvée de nuit, grisaille, pluie, trop froid.Ppffff Nous avons vu plein de chalutiers sur notre route nocturne qu’il fallait surveiller de près, pour ne pas rentrer en collision. Notre but de la journée est de passer le cap Finisterre réputé par gros temps de ne pas être particulièrement sympa. Nous rêvons de la ria au sud du cap Finisterre, doigts de pieds en éventail et bronzette sur le trampoline. La route est très longue,
Poursuivre la lecture

Holà la Corogne!

Bonne nuit calme et récupératrice ou presque, il nous en faudrait encore une ou deux ou trois nuits comme celle-ci pour récupérer. La marina de la Corogne est nickel propre mais presque vide. Grand beau, ciel sans nuage. Température de bermuda et lunettes de soleil. Je mets le chocolat dans le frigo. On sort les vélos et malheureusement notre ennemi nr 1 pour les fermetures éclairs, le sel, a fait son œuvre. La fermeture éclair du sac des vélos est grippée. Patrick avec sa patience habituelle, avec une aiguille, gratte minutieusement l’intérieur du mécanisme et gagne demi millimètre par demi
Poursuivre la lecture

Sigurd I fait une petite pause en Galice

Il s’était produit ceci : le jarl qui gouvernait le pays avait conclu un accord avec le roi Sigurd I, stipulant qu’il fournirait au roi Sigurd et à ses hommes un lieu de marché où ils pourraient acquérir des vitailles pendant tout l’hiver. Mais il ne respecta sa parole pas plus longtemps qu’après Jol. Il devint par la suite plus difficile d’obtenir de la nourriture et le nécessaire, car le pays était pauvre et stérile. Alors le roi Sigurd, avec une bonne troupe d’hommes, marcha contre un château qui appartenait au comte. Et le comte s’enfuit, car il ne disposait
Poursuivre la lecture