Guide de navigation en Grèce

Je vous recommande un excellent guide de navigation en Grèce. Le guide en trois volumes est très détaillé , donne par ex. une description des nuages suivant la météo à venir dans des lieux très précis. Seul inconvénient, son format, qui est très grand: « Greece, Sea Guide » de Nicolas D. Elias ed. Eagle Ray. 90€
Poursuivre la lecture

By by l’Italie. Bonjour la Grèce!

Départ comme d’habitude à 6h. Nous quittons le port de Leuca en même temps que les petits pêcheurs locaux.  Avant même d’avoir quitté le port, leurs lignes étaient déjà dans l’eau. Bon vent du nord. Mais Patrick était ravi de sa traversée. Pas de moteur, un vent de travers confortable sans avoir à gérer ses vagues pénibles hachées typique de la Méditerranée. Je retourne dans mon petit trou, dans la cabine. Cela remue trop. Au large, la Grèce, nous voilà enfin arrivé. Depuis Catania en Sicile, nous aurons fait au total pratiquement 300 miles avec presque tout le temps du vent
Poursuivre la lecture

Mouillage au pied d’un cimetière romain

Départ d’Olivier et Katarina en taxi pour rejoindre l’aéroport d’Argostoliou à 50 minutes d’ici, du port d’Evfimia. Petite pause du bateau, nous louons une voiture pour visiter le nord de Céphalonie par les montagnes arides et caillouteuses, le sommet est à 1628 mètres d’altitude. Par endroits la végétation est plus dense avec des oliviers, forêts de cèdres et de sapins Céphalonique, variété d’arbre endémique. La surexploitation forestière à l’époque vénitienne et les incendies ont décimé une grande partie des forêts de l’île. On part visiter un monastère. Une voiture derrière nous avec des rubans de mariés nous suit depuis un
Poursuivre la lecture

Éole et éoliennes

Comme la météo annonce beaucoup de vent pour demain après-midi, nous décidons de partir tôt et de poser Olivier et Katarina, côté Est de l’île de Cephalos pour qu’ils puissent aller à l’aéroport par taxi le lendemain matin. Par bateau nous allions avoir à faire 50 miles et on ne se voyait pas faire cette route avec le coup de vent annoncé. Finalement nous avons eu droit à toute la panoplie météorologique avec un coup de vent, pétole, suivi de rafale à 30 nds, puis de la pluie suivi d’un orage, et un vent du Nord, de l’Est puis de
Poursuivre la lecture

Navigation dans les îles Ioniennes

D’après le guide Grèce, Mer Ionienne, éd. Imray, le vent dominant l’été est NW à WNW, voir photo. Le vent se lève en général l’après-midi et souffle entre Force 2 et 5. Nous avons eu quelques orages en fin de journée. Le vent fort dans ce coin de Grèce s’appelle le maistro, NNW.  Le long des côtes soit disant protégées, des vents de terre des montagnes provoquent souvent des vents rafaleux allant souvent rapidement jusqu’à 5 nds. Les vents ne sont pas du tout établis et peuvent augmenter en puissance allant de pétole à 20 nds en quelques secondes. Des nuages orageux, en forme
Poursuivre la lecture

La fuite de Cleopâtre

Ce matin, la plage n’est occupée que par les transats installés tout le long de la plage. Baignade avec Katarina qui met ses lunettes et pince-nez de piscine. Moment de bulle nous avons tous très mal dormi secoué par le clapot bruyant qui nous secouait. Petite visite de Parga, ville occupée par les Normands et les Vénitiens qui construisirent la citadelle surplombant la falaise à l’entrée de la baie. Les Ottomans s’emparent de la ville, suivi des français et des anglais qui vendent la citadelle aux ottomans qui font quelques modifications en y rajoutant une mosquée. Les nouveaux propriétaires provoquent un
Poursuivre la lecture

Achille sous la tempête

Aujourd’hui, la météo n’est pas plus réjouissante qu’hier, il pleut plus fort et le vent est à 50 nds avec comme option supplémentaire, l’orage. On loue une voiture pour se balader dans l’île. Visite du palais de l’impératrice d’Autriche Sissi, le Hachilleon dans la région de Gastouri, construite en 1890, dix ans avant sa mort, assassinée par un fanatique italien. Du jardin du palais, la vue est magnifique. Sissi était une grande admiratrice de la Grèce, de sa langue, sa culture et de sa mythologie. On y trouve des sculptures d’Achilles qui est le thème central dans le palais. La
Poursuivre la lecture

Journée farniente

Olivier et Katarina, nos nouveaux co-locataires, sont arrivés tôt ce matin vers 6h après avec avoir passé une nuit blanche à Athènes dans l’attente d’une correspondance pour Corfou. Course ensemble au supermarché du coin, similaire aux supermarchés de chez nous. Nous sommes loin de la gastronomie sensuelle italienne. Malheureusement une tempête est annoncée pour ce WE. Il va falloir s’adapter avec un autre programme que marin. Nous sommes sortis avec le bateau pour jeter l’ancre près du port sur une petite île, Vido. Deux phoques étaient dans une cage flottante nous loin de la plage. Nous avons été les voir
Poursuivre la lecture

Corfou et sa bande d’envahisseurs

Après une longue route de Tunisie, ayant passé par Malte et la Sicilie, le rythme de navigation se ralentit et nous arrivons enfin à Corfou. Enfin une grâce matinée bien méritée. Nous étions bien fatigués après ces quatre jours de navigation avec pratiquement que du vent debout et une mer cassante depuis Syracuse. Nous étions vraiment contents de notre petite île Othonoi, le mouillage nous a bien protégé d’un vent soutenu d’ouest. Bain dans une eau limpide jusqu’à la plage de sable fin. Direction Corfou sur une mer d’huile. Au loin on voit l’Albanie, pays dont on ne sait strictement rien. Le
Poursuivre la lecture

Du soleil mais peu d’Internet

Nous sommes réveillé par quelques gouttes de pluie, le vent se lève et le soleil pointe du nez. Je prends un bain entouré de petits poissons pour me tenir compagnie. Petit déjeuner, puis on lève l’ancre qui se trouvait presque sous un catamaran à côté de nous. Un vent d’ouest de 20 à 25 noeuds nous pousse vers l’île Marjorque sous un ciel bleu pastel. Nous inaugurons le désalinateur pour bien remplir le container d’eau douce. L’hydrogénérateur fonctionne aussi. Pas mal ces trucs. A l’usage on a constaté que le désalinateur pompe beaucoup d’énergie. Si le pilote automatique + le
Poursuivre la lecture

Le skipper, Maï et le Dragonfly

Nous, fans des croisières et navigation à voile Depuis 2002, Patrick et moi ( Maï) naviguons sur des trimarans Dragonfly.  Pour vous dire, nous en sommes à notre troisième Dragonfly. Nous l’apprécions parce que le bateau reste plat, qu’il va vite, qu’il est très fiable et en plus il est vraiment  très beau. Avec un mari aimant la mer et moi la terre, voici ce que peut résumer notre vie de couple: « Toi, petite goutte du ciel délicatement posée sur ma pivoine, un jour, quand tu seras grande, tu deviendras mer. » Pendant que mon skipper préféré confronte les vents et les vagues,
Poursuivre la lecture