La Grèce 

Magnifique pays parsemé d’îles escarpées par le soleil riche d’histoire. Les côtes peuvent être très sauvages.

Pour la navigation de ce que nous avons vu dans les îles Ioniennes, les îles protègent bien de la houle et rend la navigation agréable. Les extrêmes, venteux, sont en général de règle. On a le choix entre pétole et rafales qui monte à 30 nds avant qu’on ait eu le temps de crier gare. Le entre les deux est rare.

L’amarrage dans les petits ports est en général gratuit. Une pendille accrochée sur une chaîne au fond de l’eau remplace l’ancre. En général la pendille est cassée et il faut utiliser son ancre à la place, ce qui peut jouer un mauvais avec l’ancre qui s’accroche sur la chaîne. Je le dis pas expérience à Myconose.

Les restaurants aux ports ont en général les mêmes menus partout.  Il vaut mieux ne pas s’en lasser. De nombreux restaurants se trouvent au fond de nombreuses criques dans les mouillages sauvages. Si le frigo est vide cela peut être utile à savoir.

 Nous avons beaucoup aimé les Sporades. Pour les Cyclades il faut gérer au mieux le trop plein de vent nord/sud. Les îles ont toutes leurs histoires avec des passages de toutes nationalités du nord, sud, ouest et est plus ou moins agressifs. Il y a eu par période de nombreuses souffrances, massacres, fuites, immigrations. Malgré tout les passage la Grèce est restée grec.

 Les Dodécanèse, Chypre et Rodhes font couler beaucoup d’encre en ce moment avec la Turquie qui lorgnent sur cette partie de la mer Égée. L’ambiance auprès des locaux n’est pas au beau fixe. Les immigrés y sont très présents, on les voit se promener le long des routes.