Départ pour l’Espagne avec une mouche

Canicule à Lorient. Les bretons ont l’air extrêmement perturbés avec leurs joues roses de trop de chaleur.
On loue une voiture pour faire les courses au Casino et Uship pour le matériel bateau manquant. J’achète des hameçons pour remplacer ceux qui avaient rouillé depuis la dernière fois et où j’avais negligé de rincer mon matériel après usage.

Emmanuel est dans son nouveau Dragonfly 28 à côté du nôtre, entrain de pique-niquer avec son frère.

googleearth_image2-268x300Départ vers 19:00 au moteur avec une mouche dans la cabine. Pas de vent. On met le pilote automatique pour la première nav de nuit. Quel confort le pilote automatique!
Vers 3h je prend la barre pendant que Patrick dort. Je change le cap une première fois à cause du vent qui change et je borde un peu plus, mais comme il fait nuit je le fais au hasard sans voir comment c’est. Visiblement le pilote automatique cela ne lui a pas plu et se débranche et me voilà obligée de barrer le restant de ma nav de nuit. La lune, presque pleine, est droit devant nous et me sert pour le cap. Coucher de lune. Noir complet. Une heure après le soleil se lève…