Faro et menus suivant la météo

Nous avons jeté l’ancre prêt d’une rive sablonneuse et marécageuse, au calme loin de toute habitation. Cette nuit il y a eu un fort coup de vent et une mer très agitée. Nous avons très mal dormi.  À notre réveil nous nous sommes rendu compte que le bateau avait dérivé de 150m…. 

Ce matin il fait grand beau, l’eau est à 15° et l’air à 28°. Il va faire chaud à midi! Des petits bateaux sont accostés pas loin de nous. Plus loin,  3 hommes ramassent probablement des coquillages pour les mettre dans un panier. Lors de notre départ, en remontant l’ancre nous avons ramassé un énorme paquet d’algues, filets et vase inclus.

En amont du canal, Faro capitale d’Algarve, 36 000 habitants. À l’époque des Maures, Faro était déjà une ville importante et qui a été reconquise par Alphonse III en 1249, année datant la fin du pouvoir des arabes au Portugal. La cathédrale bâtie sur une ancienne mosquée donne sur une place bordée d’orangers. Les cigognes ont fait de la cathédrale leurs choix préférés de destination.

Sur une église nous voyons des nids de cigognes, deux couples et une toute seule….
Les cigognes étant des oiseaux migrateurs. Venant d’Afrique ils passent au mois d’août par le Gibraltar, pas loin d’ici, où il y a que 8 miles de mer à traverser. Les cigognes continuent leurs routes pour se disperser vers le nord. Madame cigogne choisit d’abord son nid, ensuite son futur mari, qui ne sera pas forcément le même que l’année précédente. Les cigognes sont comme nous ils modifient leurs menus suivant la météo. Pendant les années de sécheresse elles se nourrissent d’insectes et de souris, préalablement tués et déchiquetés. Pour les journées humides, le menu se transforme en plats maritimes.
FaroEn remontant le canal Patrick trouve un gros écrou qui traînait au pied du mat avec quelques têtes de rivet. L’écrou et sa vis devaient tout simplement maintenir la bôme avec le mat. Avec le poids de la voile la vis était de travers et il a d’abord fallu soulever la voile qui pèse une tonne et l’entourer de sangles pour le soulever avec la drisse de grande voile. Nous avons fini par réussir par remettre l’écrou sur la vis au bout de 3 heures, mais bien entendu une bonne partie du temps a servi à réfléchir et discutailler.

Le frigo est vide, il va falloir refaire le plein à Faro. Je remets ma ligne sans grand espoir.

Posted from here.