Fermes aquacoles d’il y a très longtemps

Je lis l’histoire sur la culture aquacole découverte dans un hiéroglyphe égyptien du 25eme s. avant J.-Chr. où il y a ce qui semble être des bassins à poissons. J’apprends également dans des textes chinois du 5eme s. avant J.-Chr. qu’il y aurait eu des bassins d’élevage de poissons d’eau douce.

À Agrigente dans la vallée des temples se trouve le jardin de Kolymbetra, encaissé dans une vallée humide et à l’abris des vents. Les grecs y construisirent trois digues et un système d’irrigation pour y faire venir l’eau jusqu’à la vallée. La profondeur pouvait être de neuf mètres. Les habitants y allait pour s’y laver avant la cérémonie au temple non loin de là. Mais pas que pour ça, car pour avoir de bons banquets pour les cérémonies, les grecs y élevèrent du poisson d’eau douce, denrée rare, puisqu’il n’y a pas de lac en Sicile. Après l’invasion des Carthaginois les trois bassins furent laissé à l’abandon.

Au Moyen-Âge on y pratiquait en Europe l’engraissement des carpes dans les étangs. De même qu’aux marais le long du littoral équipé de bordigue on y engraissait le bar, dorades, muges, et crevettes.

Depuis 20 ans, la mode de l’aquaculture est à nouveau d’actualité, mais sous une forme plus sophistiquée et électronique. Des produits maraîchers y sont cultivés pour profiter de l’eau engraissée par les poissons. Les plantes maraîchères plongent leurs racines dans le bassin bénéficiant de l’eau sale des toilettes des poissons d’élevage comme engrais, tout en purifiant l’eau. C’est du donnant donnant. Cette culture s’appelle aquaponie.

Posted from here.