Le chat roux de La Valette

La veille, nous sommes arrivés à Malte pour retrouver notre bateau au port de la Valette à Il Burgu, sous un temps très lourd. Couverte d’une grosse couverture de sable du désert le bateau était méconnaissable. Sous la coque, un tapis épais de coquillages et d’algues déguisaient le bateau en routard un bien négligé.

Pour la reprise en main du bateau, un plongeur nous a remis la coque flambant neuve. Puis, un réparateur est venu nous remettre un nouvel anémomètre. Cela fait un an et demi que ce problème traîne. A Hammamet le réparateur n’avait rien trouvé et le maltais a tout de suite repéré le problème d’une infiltration d’eau de mer dans les connecteurs en haut du mat. Il fallait juste monter en haut du mat pour constater le problème. Voila une bonne chose de faite.

L’après-midi nous filons vers l’intérieur de l’île avec une voiture de location toute déglinguée. Il aurait fallu du scotch pour retenir la plaque d’immatriculation et autres pièces à l’intérieur. Nous visitons Rabat et Mdina anciennes villes d’un passé avec les phéniciens, grecs, romains, arabes puis les chevaliers de l’ordre de Saint Jean. Les chevaliers ont préféré abandonner ces deux villes pour construire un port au nord ouest de l’île, la Valette et qui était plus adapté à leurs besoins.

Le soir un chat roux est venu nous rendre visite sur le bateau. Il est resté au moins une demi-heure à faire la conversation en ronronnant et miaulant, puis nous avons fini par le renvoyer chez lui.

Posted from here.