Saint Pierre et le talon de l’Italie

Départ à 6h. Vent de travers. 

Quand nous quittons le port de Crotone, le soleil commence à pointer du nez à côté de la plateforme de gaz. Des petits bateaux de pêcheurs tout près de nous sont déjà sortis pour leur petit tour de pêche. La veille au soir, en arrivant, j’ai fait deux machines bien pleines au port, mais malheureusement il n’y avait pas de sèche-linge. En quittant le port, accompagné par les pêcheurs de Crotone, notre bateau était tout décoré du linge étalé sur le bateau pour sécher au soleil. 

A l’arrivée à Sancta Maria di Leuca, au talon de la botte d’Italie, nous sommes envahi par des mouches qui viennent nous chatouiller le bout du nez. Le port est tout propre, bien entretenu et on peut admirer de belles maisons anciennes qui se trouve tout le long du quai.

Sancta Marie di Leuca est connue pour son phare, qui est le deuxième phare en hauteur d’Italie (102m) après celui de Genova. Leuca veut dire Blanc en grec. Une basilique, construite sur un ancien temple grec, trône au-dessus du port pour commémorer le passage de Saint Pierre.  Des moines y auraient posés une croix au 1er siècle et qui existerait toujours.

Un peu plus loin, se trouve la Punta Meliso, la partie la plus au sud-est d’Italie où se rejoint les deux mers, l’Adriatic et l’Ionienne. Une épave d’un sous-marinier italien, suite à  des bombardements lors de la deuxième guerre mondiale, se trouve non loin de là.

Posted from here.