Les Carabinieri nous ont sauvé des obus!

On quitte le port de San Leon en fin de matinée, direction Ragusa sous un vent bien établi à 20nds.

Pendant que nous longeons tranquillement la côte vers l’est on voit un gros bateau à moteur de carabinieri avec la sirène à plein volume qui se dirige vers nous à toute vitesse. Ils essayent de communiquer avec nous avec de puissants hautparleurs. Bien entendu avec tout le bruit autour de nous, on ne comprend rien. Au VHF ils nous disent avec leur accent italien  » Come back ! Come back! It is a militairy field ». Visiblement ils avaient l’air pressé qu’on s’éloigne de là. Ayant compris l’urgence, nous changeons vite de cap pour s’éloigner le plus vite de la côte, les voiles, dans la panique, male réglées faissayaient. Nos amis les Carabinieri nous ont escorté loin de là, pendant un bon moment. À l’endroit que nous venions de quitter, mitraillettes à l’appui, les militaires nous offrent un spectacle de tirs à canon, comme je n’en ai jamais vu, dirigés vers la mer suivie d’énormes jets d’eau bien plus haut que notre mat.

Nous n’avons vu aucune indication de zone militaire à cet endroit.

Deux puits de pétrole en vue près de la côte sinon en dehors du bateau des cabinieri, pas un chat.

Nous arrivons à Ragusa marina, port de gros bateaux de plaisance. Le Ragusa, le chocolat suisse, reste néanmoins mon préféré.

Posted from here.