Les Scilly ou presque

Levé a 5h du mat. Gris. L’eau est à 11,5°. Et à Port-Manech?

Au revoir l’Irlande. Cap vers les Scilly, route de 130mn, vent arrière, bon vent. La sortie du port est vraiment pénible avec des remous dans tout les sens. Qu’est ce que ça doit être les jours de tempête.

On ressort le spi.

Il y a beaucoup d’oiseaux, dont le puffin anglais et des bandes de 6/10 fou de basans qui volent à raz de l’eau à la queue leu leu. Magnifique. Il doit y avoir du poisson dans le coin, car quelques bateaux de pêcheur trainent dans le coin. Beau couché de soleil et joli levé de lune une heure après. Entre les deux, nous étions dans le noir le plus complet et avions un mal fou à trouvé notre cap, malgré les phares, notre boussole et instruments . Notre boussole interne disparait complètement.

Arrivons aux Scilly vers 1 heure du matin. Nous profitons de prendre les messages, dont un d’Astrid qui nous dit qu’elle est bien arrivée à Dinard. Arrivons dans la baie sud de St Mary, pleins de bateaux, nous essayons de nous caser entre des bateaux, mais il n’y a pas assez de place. On fini par jeter l’ancre à l’extérieur de la baie, mais grosse déception le bateau ripe et touche des cailloux. La décision est prise vite fait, nous prenons la route vers la France. Nous avons dû perdre une bonne heure, voir deux avec cette histoire de baie « complet ». En partant nous avons croisé un bateau qui venait de France. Lâchement nous ne lui avons rien dit.

Au revoir l’Angleterre.