Nous sommes chassé de Cadix pour 20 cm de trop

Nuit blanche. Il y avait 25 nds d’un vent de terre et 4 nds de courant et les deux ont provoqué du vacarme toute la nuit. Le lendemain matin nous avons eu beaucoup de soucis pour ressortir de la ria. La marée était basse, et nous suivions scrupuleusement les balises qui se sont très vite avérées être mal placées puisque les bancs de sable bougent. Nous avons touché le fond deux fois avec la dérive et le safran qui se sont relevés et n’étions plus du tout manoeuvrant, le bateau se laissait emporter par les courants et vents. Nous avons eu un moment de stress, mais finalement nous avons réussi à nous en sortir. J’ai une tendinite à la hanche ce qui n’est pas très commode dans des situations d’urgence.

Direction Cadix, fondée à l’époque des phéniciens il y a plus de 3000 ans et qui est une des villes les plus anciennes d’Espagne. Cadix c’est enrichi grâce au commerce extrêmement lucratif avec le Nouveau Monde. Le port se trouve à 2 km du centre. Nos vélos vont servir.

Une fois arrivé à Cadix, la capitainerie nous refuse une place, alors qu’il y a tout ce qu’il faut comme place. Le prétexte est qu’ils ne peuvent pas prendre des bateaux de plus de 8 mètres de large. Le notre fait 8.20 dépliée et bien moins repliée!

Nous voilà contraint de prendre la route vers Sherry qui n’est pas trop loin finalement. Nous y sommes accueillis avec une gentillesse extraordinaire…

Port de Sherry

Posted from here.