Interpol recherche désespérément poissons volatilisés

Des hélicoptères à la chasse des larrons pêcheurs

Pour la première fois de l’histoire, 63 pays ont signé un accord (Scale) avec Interpol pour traquer les pêcheurs irrespectueux des réglementations internationales de pêche. Depuis mars 2013 des hélicoptères sont à la chasse des pêcheurs pilleurs au large des côtes africaines et l’océan Indien. Ces pêcheurs peu scrupuleux ne respectent pas le quota. Interdits par les conventions internationales ces pêcheurs utilisent des filets de plusieurs kilomètres de long qui ravagent la vie maritime.

Cette pêche illégale est de grande envergure car elle coûterait  23 milliards de dollars (17,7 milliards d’euros) par an à l’économie mondiale.

Les marins aux yeux bridés du grand empire sont parait-il  très actifs le long des côtes africaine, dévalisant les ressources maritimes de ce coin du globe. Le long de la côte africaine 40% de la pêche est illégale. La réserve de poissons diminuant mets en danger la biodiversité, les emplois et le commerce des locaux. Cette pêche frauduleuse est souvent connectée avec d’autres réseaux mafieux. 

Et bien entendu, dans ce genre d’histoire, on ne se demande même pas ce qu’en pensent les poissons.

Posted from here.