Boudons nos sacs en plastique

Savez-vous qu’en 2000 on consommait 750 milliards de sacs en plastique sur notre petite planète, dont un tiers sera négligemment jetés dans la nature? Ces sacs en plastique sont emportés par les vents et fleuves pour finir leurs trajets dans notre belle mer.

 

1 million de clicsIfremer, l’Institut de Liège en Belgique et Méditerranée en danger (MED) ont fait une étude sur l’impact de la pollution en Méditerranée, mer fermée propice pour ce genre d’étude.

Suite à l’étude, MED a mis en place une pétition pour sauver la Méditerranée.

Invisible à l’œil, des centaines de milliards de micro-organismes provenant des sacs en plastique flottent en surface sur 10-30 cm d’épaisseur, tel une soupe de plastique. Ceux-ci seront avalés par les planctons, qui eux-mêmes sont mangés par les poissons que nous retrouverons par la suite sur l’étalage de notre poissonnier préféré.

Il faut environ 400 ans pour les sacs en plastique de se dégrader. Certaines particules de plastique ne se dégraderont jamais.

Les champions en consommation de sacs en plastique sont les Etats Unis suivi du Maroc. La France se trouve en quatrième place. Certains pays ont instauré une taxe de sacs en plastique, comme le Danmark (1994) et la France pour les sacs non bio-dégradables. Au Massachuchet c’est la vente des bouteilles en plastique qui est interdite. D’autres pays ont dû faire marche arrière sous la pression des lobbies des industries de plastique comme au Canada.

Les pays qui ont instauré l’interdiction total de sacs en plastique sont en général les pays peu organisé en collecte de poubelles tels le Bangladesh, Haïti et 13 pays d’Afrique.

A défaut de pouvoir réutiliser les sacs de plastique comme poubelle, la consommation des sacs poubelles noirs a explosé, sacs plus polluant que les sacs de caisse à usage unique.

Posted from here.