Sardines, tortues et oursins

La côte ouest de Céphalonie est magnifique et mais hostile les jours de grand coup de vent.

Arrivée au port  d’Argostoliou.

Initialement nous avions prévu de nous mettre dans la marina mais nous avons été bousculés par un orage et de son nuage de sorcière qui se rapprochait de nous rapidement. On s’est mit vite fait au quai côté ville. Dans la précipitation nous n’avions pas vu qu’il n’y avait que 2,10 mètres de profondeur. Vingt centimètres de moins nous aurions touché le fond! À peine avions nous fini de nous amarrer que l’averse douchait le bateau.

Le lendemain matin les petits bateaux de pêcheurs s’installent le long du quai pour vendre leurs poissons. De grandes  tortues nagent autour des bateaux pour récupérer les abats des poissons vendus. Un groupe de jeunes anglaises comme travail d’été, observent les tortues et notent leurs comportements avec des postes d’observation sur 25 endroits autour de l’île.  Les tortues sont toutes marquées. Un grand nombre de tortues se trouvent entre l’aéroport et Argostoliou et des plages sont partiellement fermées pour protéger les œufs enterrés dans le sable.

Courses au marché pas loin du bateau. Patrick va acheter une nouvelle prepaid carte SIM et du diesel. Avec la crise grecque notre angoisse est de manquer de diesel jusqu’à la fin de notre croisière. Cela doit être compliqué pour certains corps de métier dépendant d’essence, comme pour les pêcheurs qui n’ont vraiment pas l’air d’avoir un niveau de vie élevé.

Arrivée de Vincent et d’Isabelle. On fait vite un tour dans la ville sans intérêt réel et Vincent achète des chaussures de nage pour se protéger des oursins lors des baignades.

Direction Zakinthos, île au sud de Céphalonie. Mouillage à Vromi, dans une crique étroite entourée de montagnes, très bien protégée des vents de NO. Il n’y a aucune habitation ou restaurant  en vue. Quand nous arrivons, des cars remplis de touristes quittent le lieu, seuls restent pour la nuit les bateaux de pêcheurs et les bateaux pour touristes pour voir les grottes et les fonds. Lors du mouillage, Vincent a posé sa main sur un oursin quand il a emmené l’aussière à terre. Patrick, Vincent et moi avons tous été piqué par des oursins. Nous avons tous très vite compris que des chaussures s’imposent mais aussi des gants. A côté du bateau, un cormoran chasse dans l’eau un banc de petits poissons.

Dîner des minuscules sardines achetées au port d’Argostoli. Une minute de cuisson aurait suffi.

Ce soir, c’est la pleine lune, mais nous restons à l’ombre de la montagne et ne verrons que la montagne en face éclairée par la lune.

Posted from Greece.