Du soleil mais peu d’Internet

Nous sommes réveillé par quelques gouttes de pluie, le vent se lève et le soleil pointe du nez.

Je prends un bain entouré de petits poissons pour me tenir compagnie. Petit déjeuner, puis on lève l’ancre qui se trouvait presque sous un catamaran à côté de nous. Un vent d’ouest de 20 à 25 noeuds nous pousse vers l’île Marjorque sous un ciel bleu pastel.

Nous inaugurons le désalinateur pour bien remplir le container d’eau douce. L’hydrogénérateur fonctionne aussi. Pas mal ces trucs. A l’usage on a constaté que le désalinateur pompe beaucoup d’énergie. Si le pilote automatique + le désalinateur sont utilisés en même temps, il faut que le bateau avance à 8 nds pour que l’hydrogénérateur puissent fournir suffisamment d’énergie.

Message d’André (Dragonfly 1200) qui est en Italie en route pour la Grèce.

Patrick a vu sur Weather4D qu’Abraço aurait eu cette nuit, 25-30 noeuds dans le nez avec un contre-courant de 1,5 nds. Étant pressés de rentrer, je les imagine très bien faire une nav de nuit.

Avant de mouiller dans la baie d’Andratx sur la côte ouest de Majorque, nous contournons l’île Dragonera avec ses deux phares perchés tout en haut et ses falaises impressionnantes. Sous le régime Franco il y a eu comme projet d’en faire un grand site hôtelier, mais un heureusement après un grand mouvement de protestations le projet a été abandonné. L’île est maintenant classée site protégé parc naturel.

 

 

Posted from here.