Coquilles gênantes et mail

 

Hangar à bateau à Ibiza

En route vers le sud vers l’île de Formentera. Nous croisons le tout premier chalutier d’Ibiza. Sur la route les falaises de l’île Vedra me font penser aux tours de la Défense avec un amoncellement de grottes jusqu’en haut du sommet. Nous ne voyons pas d’oiseaux sur ces îles inhabitées, comme cela pouvait être le cas en Écosse.

Avant d’arriver à Formentera, nous voyons un groupe de marsouins noirs.

Astrid a fait du pain pour le petit déjeuner de demain, le four s’est éteint quatre fois et le pain aurait dû être cuit depuis une heure, mais je pense qu’il sera nettement meilleur que notre pain rassis, même s’il a une tête bizarre.

Ce soir j’ai reçu un mail de la police de Dénia qui pense avoir identifié un des voleur et me demande de passer au commissariat de police vendredi.
« Hola, hemos identificado a uno de los autores del robo, necesitamos que pasen por comisaría para enseñarles fotos, diganos cuando pueden venir.
Un saludo.
Viernes a las 17:00. OK

Patrick répond:
Estamos en Ibiza sobre un barco de vuela. Volveremos a Denia el próximo viernes y haremos todo nuestro posible para llegar a tiempo.
Si nos da un número de teléfono, les llamaremos para confirmar ó señalar un problema poco antes de la hora fijada
Saludos »

Nous mouillons sur l’île d’Esplanador juste avant l’île de Formentera, un endroit bien abrité.

Demain nous nous occuperons de nos vilains coquillages squattant nos hélices.

Posted from here.