Force 12 à Poros

Un orage est annoncé pour la soirée avec un vent sud est à 15-20 nds et quelques rafales. Nous rentrons au port de Poros et nous choisissons le bout du ponton. Patrick installe quatre amarres dont deux avec ressorts pour atténuer les chocs. 

A la fin du dîner on entend l’orage qui s’approche. Une pluie diluvienne précède un coup de vent nord ouest, dans l’axe du bateau,  qui monte très vite à force 12. On allume les instruments qui nous affichent à ce moment-là 65 nds de vent dans l’axe du bateau! Un ferry juste à côté aurait  mesuré 69 nds. Le responsable aurait mesuré 80 nds. Un ouragan à Poros du jamais vu! La météo s’était bien trompée. 

La mer se lève avec des creux de 1-1.50 m qui déferlent sur le bateau. On voit par les hublots le dessous des quilles des bateaux qui montent et descendent au rythme des vagues et le ponton suit son rythme. Les bateaux raclent par-dessus ou par dessous le ponton. Les bateaux endommagent leurs voisins. D’autres bateaux du ponton décrochent et s’engouffre sur les bateaux amarrés sur le quai. On entend des bruits d’objets qui s’entre-choquent. Plusieurs personnes nous ont raconté comment la menuiserie à l’intérieur du bateaux explosait projetant des morceaux de bois sur elles. Poros

Astrid voit tout d’un coup notre bateau qui se met à bouger. Les amarres se sont rompues! Patrick sort vite sous le déluge et allume le moteur, recule, arrive à remonter le vent et à s’éloigner du quai où des bateaux s’empilaient et s’éventraient. On finit par mouiller plus loin dans un endroit abrité par la terre.

Le chaos, n’a duré finalement qu’une demi-heure…

Bilan du port: quai écroulé, ponton endommagé, grosse quantité de pare-battages explosés, taquets arrachés, safrans hors de fonction, panneaux solaires tordus, voiles déchirées, bateaux avec coques béantes ou défoncées prêts à partir à la casse et un bateau coulé dont le skipper (français) a été projeté par-dessus bord, risquant de se faire écraser par son bateau et celui du voisin. Sa femme était encore dans le bateau quand il a coulé. Ils ont été sauvés de justesse! Ils venaient de vendre leur maison principale pour vivre sur leur bateau. 

Quant à nous, à part une cadène de hauban tordue qui devra être changée pendant l’hiver, les ressorts et un pare-battage explosés, nous n’avons que des éraflures. 

La leçon à retenir:

 -S’il y a tempête ou ouragan il vaut mieux ne pas rester au port pour s’éloigner de la côte ou mouiller loin du port s’il est mal protégé et mettre le moteur  pour ne pas riper. 

-Un bateau amarré perpendiculaire au quai avait sa télécommande d’ancre au carré. Grâce à cela il a pu remonter la chaîne et s’extirper du chaos. Ceux qui avait la télécommande à la proue n’ont pas pu le faire, car trop dangereux. 

-Un bon couteau à portée de main pour couper les ammares en cas d’urgence. Et bien sûr gilet de sauvetage et harnais à portée de main. Nous avons tous été pris par surprise, personne n’a eu le temps de le mettre. 

PorosUn très gros orage est annoncé pour mardi. Nous retournons demain à Athènes pour mettre le bateau à l’abris.

Posted from here.