Ouhouh le soleil…

Nous quittons Leixoes, un port qui a mauvaise réputation de rats morts qui flottent dans l’eau. Nous n’en avons pas vu mais nous étions dans la même ambiance, nous avons vu autour du port plein de cheminées d’usines, des containers de pétrole, des immeubles carrés, bétonnés, sans âme. Nous sommes repartis de là sans nostalgie.

Temps gris, 15°, baromètre 1021, vent du sud et sommes encore vent debout, clapots pénibles qui freinent le bateau. Derrière nous, nuages gris anthracite avec en dessous une belle traînée de forte humidité. Devant nous, gris clair. Y a t’il un vague espoir d’y voir le soleil? Le nuage derrière nous fini par nous rattraper…

Nous sommes à 10 miles des côtes où il y a des bouées de filet et à casiers à la queue leuleu qu’il faut surveiller. La profondeur est de 140 mètres et je me demande ce que les pêcheurs peuvent bien pêcher ici.

Prochain port, Figueiras da Pos.