Ces rois vikings aux caractères bien trempés

Les vikings étaient avant tout des commerçants, tout en utilisant très souvent des moyens extrêmement discutable, la violence. Ce bout de terre froid et isolé du nord, dépendait des pays du sud, où il est vrai le climat est fort agréable et offraient (et offre toujours) de nombreux produits attirant ces bons scandinaves.

Le peuple donnait des noms personnalisés aux rois vikings suivant l’image qu’ils donnaient comme, Sigurd Magnusson le bruyant, Magnus III aux jambes nues, Sweyn à la barbe fourchue, Haakon aux épaules larges, Eric I à la hache sanglante, Harald II à la pelisse grise, Harald à la belle chevelure, Harald à la dent bleue,

Pour trouver des informations historiques et sérieuses j’ai cherché des livres sur les vikings. Sur internet j’ai vu que la plupart des livres, classés comme les plus populaires avaient des titres peu très guerrier; « La maîtresse du Viking », « Amoureuse d’un Viking », « Le mariage d’un Viking », « La rebelle et le Viking » et j’en passe… me font dire que les vikings font encore rêver certain(e)s… Il est vrai, que les rois voyageurs comme Magnus aux jambes nues, aimant les femmes multi-culturelles et semaient un peu partout leurs petites graines bien fertiles, avec des  conséquences extrêmement graves pour les futurs prétendants du royaume pouvant être la cause de meurtres entre eux.

Parmi les livres à lire, de littérature de qualité, sur l’histoire des rois vikings sont  « Les sagas de Heimskringla »,  écrit au 12 ème siècle par un islandais dénommé Snorri Sturlusson, homme politique, diplomate, historien et poète. Cet homme remarquable avait beaucoup voyagé et noté par écrit sous forme de vers, l’histoire des vikings qui avaient mémorisés et transmis oralement de génération en génération l’histoire de leurs ancêtres.

Voici mon interprétation sur ce peuple qui avait un sacré courage. Les longs trajets en bateau ne les effrayaient pas et n’imaginait pas une seconde que la terre était plate. Ils n’ont pas hésité à faire 4000 miles marin pour un pèlerinage à Jérusalem, ceci 400 ans avant que Christophe Colomb ne découvre l’Amérique.

Le roi qui a plus particulièrement attiré mon attention, est Sigurd Ier le pèlerin. Il était le premier roi du grand nord à s’être converti au catholicisme, entamant de ce fait une nouvelle époque et laissant derrière lui le paganisme viking. Il est parti comme nous, premier roi d’Europe à faire un pèlerinage à Jerusalem, de Norvège, passant par l’Écosse, Irlande, Gallice, Ibiza, Chypre et Jérusalem avec de multiples aventures. Sur son passage Sigurd n’hésitait pas à massacrer ses confrères vikings, qui ne s’étaient pas encore convertis au catholicisme.

Je pense que nous n’irons pas jusqu’à Jérusalem, mais nous ferons un petit bout de chemin ensemble…

Posted from here.