Le port vide de Kasos

Kasos est un adorable petit port de 700 habitants. La plupart des maisons sont closes, la saison touristique est finie, les athéniens sont rentrés chez eux.
Le plus vieux port de Kasos
Il y trois ports, le plus vieux, minuscule et très bien abrité est par endroit creusé dans la roche. Le second, là où nous sommes, a dû être déserté pour le troisième qui est très moderne et grand, presque trop mais accueille quelques rares ferrys.
Le deuxième port de Kasos
Un moulin à vent pas loin du deuxième port
La météo annonce un vent à 10-12 nds le matin et qui forcit l’après-midi avec orage à l’arrivée en Crète. Nous partons avant le levé du jour, sans lune, le noir nous encercle, nous avançons à l’aveugle avec la carte maritime de l’ipad. Petit à petit le ciel s’éclaircit et prend de belles couleurs tournant au rose orangé vers l’est.
Entre Rodhes et la Crète les deux îles forment un effet goulot où le vent forcit. La navigation à cet endroit peux être délicate a cause du vent et il faut bien choisir son jour pour traverser.
Un oiseau nous tient compagnie pendant une heure.
Arrivés au niveau de la pointe de la Crète avec un vent de travers, nous sommes chahuté par la houle, le vent forci et nous prenons un ris. Après la pointe, la mer est plate et nous profitons bien de notre dernier jour de voile. De gros nuage d’orage se forment au-dessus de la Crète.
Nous arrivons au port Agios Nikolaos un peu avant que l’orage éclate à la tombée de la nuit. Nous sommes vraiment soulagés d’être à l’abri. Quand l’orage est juste au-dessus de nous, pas trop rassuré nous coupons l’électricité du bateau. À 4 heures du matin on se fait réveiller par un autre orage, plus violente, avec de très grosses rafales à 50 nds. Une experience déjà vécue à Poros, nous revient à l’esprit… La saison de voile est finie pour nous. La température commence à baisser et la pluie revient. Il est temps de rentrer.