Holà la Corogne!

Bonne nuit calme et récupératrice ou presque, il nous en faudrait encore une ou deux ou trois nuits comme celle-ci pour récupérer. La marina de la Corogne est nickel propre mais presque vide. Grand beau, ciel sans nuage. Température de bermuda et lunettes de soleil. Je mets le chocolat dans le frigo.
On sort les vélos et malheureusement notre ennemi nr 1 pour les fermetures éclairs, le sel, a fait son œuvre. La fermeture éclair du sac des vélos est grippée. Patrick avec sa patience habituelle, avec une aiguille, gratte minutieusement l’intérieur du mécanisme et gagne demi millimètre par demi millimètre du terrain. Bientôt nous allons pouvoir sortir les vélos de leurs sacs pour faire nos courses. Le centre n’est pas tout près.

dsc_6859-150x150Courses pour tout se qui est cassé sur le bateau, surtout des bouts. Notre conclusion dans notre expérience est que nos réglages n’étaient pas les bons. Découverte de l’épicerie du coin. Carte Sim espagnole, Orange ou Vodafone? Un câble pour l’appareil photo et l’ipad que j’ai oublié à Lausanne, Paris ou Port Manech. Donc pas de photos à vous envoyer sur le site pour l’instant.

La fatigue revient et je ferais bien une petite sieste.

googleearth_image-4

Nous continuons notre route vers le sud après avoir fait le plein d’essence. Nav de nuit prévue. Nous avons maintenant une carte Sim espagnole et sommes joignables par mail ou avec le portable de pa.

Le roi Sigurd 1er n’avait pas de pilote automatique n’y d’iPad qu’en il est passé en Galice avec sa flotte de 60 bateaux.

Notre situation actuelle, 19h